Archives du mot-clé brexit

Brexit, prouve que tu existes

brexitVersion audio sur Radio Notre-Dame, passez 2’20
Quant on n’est plus d’accord sur les valeurs, sur le sens de la relation, alors il est peut-être temps en effet de se séparer. C’est dur c’est certain, surtout lorsque la décision est unilatérale, et lorsque l’autre ne s’est pas préparé. C’est toujours douloureux. En tout cas en l’occurrence avec le Royaume-Uni, cela nous interroge sur le chemin pris par l’Europe. Quelle Europe ? L’Europe fondée uniquement sur l’argent et la quête de profit commence sérieusement à s’effriter, ce n’est peut-être que le début. Mais ce n’est la Grande Bretagne qui a quitté l’Europe la première non, c’est l’être humain. L’homme n’est plus au cœur de l’Europe. Et on ne fait pas battre le cœur d’un continent avec une monnaie, fut-elle unique, sonnante et trébuchante. On ne peut pas continuer de se laisser bercer d’illusions comme ça au son de l’accordéon*. Aucune vision, aucun projet, si ce n’est des directives, des lobbyes toujours plus puissants, qui imposent leurs lois au détriment des petits, de ceux qui sont sur le terrain, comme ils peuvent. Comme si une relation pouvait être dictée par des tiers. L’Europe ne fait pas rêver, l’Europe n’a pas de vision, l’Europe est très auto-centrée. Lorsque l’on voie les drames qui se déroulent en Méditerranée, on se demande vraiment où sont passées ses valeurs, si elles n’ont pas coulées tout au fond de l’eau.

Et si c’était un mal pour un bien ? Parfois se séparer permet de prendre du recul, peut-être de se ressourcer, de se refaire une santé. Peut-être que cette onde de choc va permettre à l’Europe de se ressaisir. Est-ce uniquement du business que nous voulons ou quelque chose de plus grand ? Avons-nous vraiment envie d’une Union Européenne qui soit vecteur de Paix ? Qui permette de réduire les écarts entre le nord et le sud ? Ou autre chose ?

Et si c’était se quitter pour mieux se retrouver ? A notre échelle c’est assez parlant. Regardez nous allons pour la plupart partir en vacances, il va y avoir cette séparation de quelques semaines, et ce sera pour mieux nous retrouver à la rentrée, qui sait de manière renouvelée. Après l’été nous aurons changé évolué, nous aurons envie peut-être de nous adapter différemment. A l’échelle d’un pays c’est plus compliqué car il ne s’agit pas pour l’Angleterre de prendre les vacances mais de prendre le large définitivement. Mais on peut tout de même imaginer que cela puisse évoluer. Si un jour le Royaume Uni revient, c’est parce qu’il aura changé, et que le projet Européen lui aussi aura bougé. Ce temps de séparation va peut-être aussi servir à cela. Il est surtout temps que batte à nouveau le cœur de l’Europe, pour la mettre vraiment en mouvement vers son destin. A nous donc, tels des médecins de réa, de redonner ce cœur à l’Europe. Peut-être déjà en mettant du cœur dans notre vie et dans tout ce que nous faisons. Remettre l’Amour au centre.

Donc, ce n’est qu’un au revoir, oui nous nous reverrons.

* nous informons nos aimables lecteurs qu’un défi avait été lancé à l’auteure pour qu’elle puisse placer « accordéon » dans sa chronique.